Les nuits de Montréal - SAH Les nuits de Montréal - SAH

SAH

Éditions de l'Alliance

Les nuits de Montréal (1949) a été écrite pendant l’époque des boîtes de nuit montréalaises et combine les paroles québécoises de Jean Rafa et la musique française traditionnelle d’Émile Prud’homme. Elle a été enregistrée par l’artiste québécois Jacques Normand et chantée maintes fois au Faisan Doré, le premier grand cabaret francophone...
Les nuits de Montréal (1949) a été écrite pendant l’époque des boîtes de nuit montréalaises et combine les paroles québécoises de Jean Rafa et la musique française traditionnelle d’Émile Prud’homme. Elle a été enregistrée par l’artiste québécois Jacques Normand et chantée maintes fois au Faisan Doré, le premier grand cabaret francophone...
$ 14.00 CAD
Nombre de copies autorisées
-
+
$ 14.00 CAD

Les nuits de Montréal (1949) a été écrite pendant l’époque des boîtes de nuit montréalaises et combine les paroles québécoises de Jean Rafa et la musique française traditionnelle d’Émile Prud’homme. Elle a été enregistrée par l’artiste québécois Jacques Normand et chantée maintes fois au Faisan Doré, le premier grand cabaret francophone de Montréal. La chanson Les nuits de Montréal nous ramène à l’époque des longues et belles nuits de la métropole et aux spectacles de Pierre Roche, Charles Aznavour, Aglaé et de toutes les vedettes qui gravitaient alors autour du Faisan Doré, un lieu de rencontre important de Montréal.

Jean Rafa (1910 – 1998), né Raphaël Jean Febbrari, est originaire de France. Il immigre au Québec en 1948 et est rapidement adopté par ses nouveaux concitoyens. Il débute sa carrière au Faisan Doré mais ne tarde pas à parcourir la province pour donner des spectacles dans les boîtes de nuit les plus populaires des années 50 et 60 (entre autres À la Porte St-Jean de Québec). C’est d’ailleurs au cabaret qu’il fait sa marque avec ses chansons « express », composées en direct à partir de rimes proposées par les spectateurs.

Parallèlement à ce travail, Jean Rafa anime pendant 17 ans l’émission quotidienne A et P vous appelle. Il participe également à de nombreuses émissions de variétés à la radio (p. ex. Chez Miville) et à la télévision (p. ex. Du Coq à l’Âne) de Radio-Canada. C’est lui qui, en 1952, anime en direct la première émission de variétés de Radio-Canada, lors de l’ouverture officielle de la station de télévision.

Son intérêt dans le domaine sportif l’amène à devenir promoteur de la pétanque au Québec et commentateur de courses cyclistes. Depuis toujours, on l’a surnommé « le plus Québécois des Français » ou encore « l’Éternel optimiste ».

Émile Prud’homme (1913 – 1974), né en France, aborde la musique à six ans avec le piano, à l’instigation de sa mère. Peu attiré par le piano, il s’intéresse davantage à l’accordéon, l’instrument de musique favori de son oncle. Au cours de sa carrière, Émile Prud’homme enregistre plusieurs albums de musique d’accordéon et reçoit son premier disque d’or en 1955. Avec des airs typiquement parisiens, il continue de chanter avec son groupe partout dans le monde, et ce, jusqu’à sa mort en 1974.

Yvan Sabourin est un chef de chœur québécois. Il a complété ses études musicales à l’Université de Montréal et a terminé une maîtrise en direction chorale à l’Université de Sherbrooke avec le professeur invité Nicole Paiement. Il vient de terminer un programme de perfectionnement avec Bernard Têtu (France).

Travaillant avec plusieurs chœurs dans la région métropolitaine, il prépare présentement un album avec son ensemble Ganymède (choeur d’hommes) sous étiquette ATMA (sortie prévue, automne 2010). Il a participé à l’enregistrement de la bande sonore du dernier spectacle du cirque Éloize, NEBBIA, qui fût créé à Genève (Suisse).

Il vient de participer au Festival Choral International de Neuchâtel (Suisse) avec l’Ensemble vocal Ganymède avec lequel il a remporté le prix spécial de la diversité. Il a effectué une tournée en France avec eux à l’été 2007. À cette occasion, il a participé comme chef d’atelier aux Choralies Internationales d’À Coeur Joie, à Vaison-la-Romaine (France) pour y présenter un répertoire composé de pièces du compositeur canadien Lionel Daunais. Il est invité régulièrement à animer des stages chorals en France et en Belgique.

---

Éditeur: Alliance des Chorales du Québec

Référence: EA-422
Formation: SAH
Paroles: Jean Rafa
Musique: Émile Prud'Homme
Harmonisateur: Yvan Sabourin

Nombre de pages: 4

Les nuits de Montréal (1949) a été écrite pendant l’époque des boîtes de nuit montréalaises et combine les paroles québécoises de Jean Rafa et la musique française traditionnelle d’Émile Prud’homme. Elle a été enregistrée par l’artiste québécois Jacques Normand et chantée maintes fois au Faisan Doré, le premier grand cabaret francophone de Montréal. La chanson Les nuits de Montréal nous ramène à l’époque des longues et belles nuits de la métropole et aux spectacles de Pierre Roche, Charles Aznavour, Aglaé et de toutes les vedettes qui gravitaient alors autour du Faisan Doré, un lieu de rencontre important de Montréal.

Jean Rafa (1910 – 1998), né Raphaël Jean Febbrari, est originaire de France. Il immigre au Québec en 1948 et est rapidement adopté par ses nouveaux concitoyens. Il débute sa carrière au Faisan Doré mais ne tarde pas à parcourir la province pour donner des spectacles dans les boîtes de nuit les plus populaires des années 50 et 60 (entre autres À la Porte St-Jean de Québec). C’est d’ailleurs au cabaret qu’il fait sa marque avec ses chansons « express », composées en direct à partir de rimes proposées par les spectateurs.

Parallèlement à ce travail, Jean Rafa anime pendant 17 ans l’émission quotidienne A et P vous appelle. Il participe également à de nombreuses émissions de variétés à la radio (p. ex. Chez Miville) et à la télévision (p. ex. Du Coq à l’Âne) de Radio-Canada. C’est lui qui, en 1952, anime en direct la première émission de variétés de Radio-Canada, lors de l’ouverture officielle de la station de télévision.

Son intérêt dans le domaine sportif l’amène à devenir promoteur de la pétanque au Québec et commentateur de courses cyclistes. Depuis toujours, on l’a surnommé « le plus Québécois des Français » ou encore « l’Éternel optimiste ».

Émile Prud’homme (1913 – 1974), né en France, aborde la musique à six ans avec le piano, à l’instigation de sa mère. Peu attiré par le piano, il s’intéresse davantage à l’accordéon, l’instrument de musique favori de son oncle. Au cours de sa carrière, Émile Prud’homme enregistre plusieurs albums de musique d’accordéon et reçoit son premier disque d’or en 1955. Avec des airs typiquement parisiens, il continue de chanter avec son groupe partout dans le monde, et ce, jusqu’à sa mort en 1974.

Yvan Sabourin est un chef de chœur québécois. Il a complété ses études musicales à l’Université de Montréal et a terminé une maîtrise en direction chorale à l’Université de Sherbrooke avec le professeur invité Nicole Paiement. Il vient de terminer un programme de perfectionnement avec Bernard Têtu (France).

Travaillant avec plusieurs chœurs dans la région métropolitaine, il prépare présentement un album avec son ensemble Ganymède (choeur d’hommes) sous étiquette ATMA (sortie prévue, automne 2010). Il a participé à l’enregistrement de la bande sonore du dernier spectacle du cirque Éloize, NEBBIA, qui fût créé à Genève (Suisse).

Il vient de participer au Festival Choral International de Neuchâtel (Suisse) avec l’Ensemble vocal Ganymède avec lequel il a remporté le prix spécial de la diversité. Il a effectué une tournée en France avec eux à l’été 2007. À cette occasion, il a participé comme chef d’atelier aux Choralies Internationales d’À Coeur Joie, à Vaison-la-Romaine (France) pour y présenter un répertoire composé de pièces du compositeur canadien Lionel Daunais. Il est invité régulièrement à animer des stages chorals en France et en Belgique.

---

Éditeur: Alliance des Chorales du Québec

Référence: EA-422
Formation: SAH
Paroles: Jean Rafa
Musique: Émile Prud'Homme
Harmonisateur: Yvan Sabourin

Nombre de pages: 4

Produits vus récemment

Recently Viewed Products